LES MONODIETES


LES MONODIETES

Vous avez des problèmes de digestion (ballonnements, douleurs, remontées acides, transit lent…) ? Vous êtes somnolent après vos repas ? Vos nuits sont mauvaises ? Votre organisme est probablement surchargé de toxines et votre foie fatigué. Les monodiètes sont faites pour vous ! L’utilité d’une monodiète est avant tout de mettre votre système digestif au repos et de lui laisser le temps de se régénérer. C’est un excellent moyen de se débarrasser des toxines, de retrouver de l’énergie et une digestion sereine. L’idéal est de pratiquer votre monodiète au minimum durant 24 heures. Vous pouvez la prolonger sur plusieurs jours si vous sentez que vous la supportez bien et que vous souhaiter vous détoxifier de façon plus profonde. Il n'y a aucun risque à pratiquer une monodiète de 24 heures de temps en temps (une fois par semaine par exemple). Le principe est de ne consommer qu’un seul aliment durant toute sa durée. Moins l’aliment choisi sera producteur de déchets, plus il sera désintoxiquant pour l’organisme. L’idéal serait de choisir un légume ou un fruit. Il pourra être consommé cuit ou cru. Il est également possible de faire une monodiète de riz ou de pommes de terre (cuites et écrasées) surtout si vous avez une tendance à l’acidité et à des pathologies de type rhumatisme, eczéma sec, ou arthrite. Dans le cadre d’une monodiète la quantité n’est pas restreinte, vous pouvez manger autant que vous le souhaitez mais raisonnablement (par exemple, entre 1 et 3 kg de fruits). Pourquoi les fruits sont souvent privilégiés dans le cadre des monodiètes ? - Leur glucose est directement assimilable - Leurs fibres permettent de nettoyer le tube digestif - Ils permettent une grande flexibilité : crus ou cuits (toutefois, il est préférable de ne pas mélanger en même temps un fruit cuit et un fruit cru) - Ils apportent de l’eau vitale - Ils peuvent se mélanger (par exemple : pomme et poire) - Ils sont très riches en vitamines, enzymes et oligoéléments - Ils génèrent peu de déchets lors de leur digestion - Les quantités peuvent être illimitées Voici quelques exemples de monodiètes : La cure de raisins : Très efficace pour effectuer sans difficulté majeure une désintoxication à l’automne. Le teint s’éclaircit et la peau s’assainit. Le drainage hépatique et rénal est profond sans être agressif. Les intestins soulagés de toute fermentation et putréfaction sont balayés par les fibres et se régénèrent. Particulièrement digeste, détoxifiante et revitalisante, la cure de raisins convient parfaitement aux convalescents et à tout individu quelle que soit sa constitution. À éviter cependant chez le diabétique insulino-dépendant. Il est impératif de n’utiliser que du raisin biologique, bien lavé et de consommer aussi la peau et les pépins, riches en éléments nutritifs et protecteurs. Les quantités consommées dépendront de vos besoins (1,5 à 2 kg/ jour), répartis en 3 à 6 prises. Par temps froid, le jus de raisins peut-être légèrement chauffé (< 40°) ou accompagné de tisanes chaudes, prises à distance des fruits. La cure de pommes douces Elle est intéressante pour ses qualités antirhumatismales, diurétiques, laxatives douces, mais aussi pour son rôle digestif (antiseptique intestinal et protecteur gastrique). Crue ou cuite, la monodiète de pommes douces met au repos l’organisme sans l’acidifier. Jeunes et moins jeunes peuvent l’adopter régulièrement et traiter ainsi ou prévenir l’obésité, l’asthénie, les rhumatismes, les calculs (vésicule biliaire ou rein), les faiblesses hépatiques, la nervosité, les gastrites ou les affections bronchiques. A éviter chez les personnes souffrant de colites aiguës, à cause de la cellulose. En pratique consommer 1,5 à 3 kg de pommes biologiques douces dans la journée, sous forme crue, bien mâchées et/ou de jus (à la centrifugeuse) et/ou de compotes. Eviter les pommes acides. Pour conclure : Pour optimiser votre remise en forme digestive, vous pouvez alterner monodiètes et régime vitalité. Celui-ci consistera à : 1 / réduire les températures de cuisson Cuissons à la vapeur douce, aliments simplement marinés dans du citron, légumes justes blanchis ou rapidement cuits au wok. 2 / Remplacer un aliment protidique, glucidique, ou lipidique par un autre de la même famille moins toxique : - Le poisson à la place de la viande - Les graisses insaturées à la place des graisses saturées - Les sucres complets et naturels (le sirop d’agave par exemple) à la place des sucres industriels. 3 / Supprimer les faux aliments : Thé, chocolat, café, vin, alcools, sodas qui perturbent la digestion. 4 / Supprimer les associations alimentaires incompatibles : Eviter d’associer amidons et protéines (halte aux steaks-frites, aux purées-saucisses, aux pâtes bolognaises…). Préférez une assiette composée d’1/3 de viande ou poisson associé à 2/3 de légumes. 5/ Proscrire le grignotage entre les repas ! Les avantages que vous en retirerez seront une meilleure recharge des glandes digestives, une digestion plus courte qui permettra au système digestif et enzymatique de se recharger, une diminution de la production de déchets, moins de fermentations (et donc de ballonnements), une meilleure assimilation des aliments, un regain d’énergie... Il serait dommage de passer à côté de tant de bénéfices, n’est-ce pas ? Alors à vous de jouer !

CONTACT

 

TEL : 07 83 03 78 10

 

Je vous accueille au CENTRE DE THERAPIES DOUCES :

87bis rue Blomet, Paris 15 ou 105 rue du théâtre, Paris 15

 

© Proudly created with Wix.com